Le séminaire de recensement et d’évaluation des immobilisations corporelles de l’Etat et des autres entités publiques, s’est tenu le 27 juillet 2020 dans la salle des actes du Ministère des Finances en présence des responsables du Ministère du Domaines, du Cadastre et des Affaires Foncières ainsi que d’autres partenaires.

Le Cameroun s’est engagé dans la modernisation de la gestion de ses finances publiques. Dans cette mouvance, le Programme d’Appui à la Gouvernance Financière (PAGFI) se déploie depuis plus d’une décennie avec l’aide des partenaires techniques et financiers à l’instar de l’Agence Française de Développement, et de Expertise France. Ce programme est rendu aujourd’hui à sa phase 2 dénommé PAGFI 2. Le PAGFI 2 vise à renforcer les capacités de l’Etat à contrôler et maitriser l’exécution de son budget. A ce titre, il appuie, la mise en œuvre de l’axe n°3 du plan global de réforme de la gestion des finances publiques adopté en décembre 2019. Cet axe concerne la réforme de la comptabilité publique.

Dans le cadre du PAGFI 2, et notamment la mise en œuvre de la réforme comptable, il a été prévu une caravane de sensibilisation et formation des acteurs des finances publiques animée par le Programme Supérieur de Spécialisation en Finances Publiques (PSSFP). L’atelier qui s’est tenu le 27 juillet 2020 et animé par les experts du MINFI et du PSSFP avait pour objet de présenter des modalités de recensement et d’évaluation du patrimoine de l’Etat. Avec la participation des responsables du Ministère des Finances en charge de la mise en œuvre de la réforme comptable, notamment la Direction de la Comptabilité Publique, la Direction de la Normalisation et de la Comptabilité matières, et ceux du Ministère des Domaines, du Cadastre et des Affaires Foncières précisément ceux en charge de la gestion du patrimoine et de la législation. Les exposés ont porté sur les méthodes d’évaluation des biens mobiliers et la mercuriale en matière des prix immobiliers élaborée par la Direction Générale des Impôts.

Cette rencontre, devra s’ouvrir sur le lancement des premiers travaux d’évaluation sur le terrain et la programmation des formations y relatives.