Bonne ann├®e Messieurs les MinistresÔǪ

Le Ministre des Finances, Alamine Ousmane Mey, et le Ministre D├®l├®gu├® aupr├¿s du Ministre des Finances, Elung Paul Che, ont re├ºu ce vendredi 5 f├®vrier 2016 au Palais des Congr├¿s de Yaound├®, les v┼ôux de bonne ann├®e de la grande famille du Minist├¿re des Finances.

Au moment o├╣ la nuit tombait sur la capitale le vendredi 5 f├®vrier 2016, le Ministre des Finances, Alamine Ousmane Mey, et le Ministre D├®l├®gu├® aupr├¿s du Ministre des Finances, Elung Paul Che, recevaient les derni├¿res poign├®es de main accompagnant les souhaits de bonne ann├®e 2016 de leurs collaborateurs. CÔÇÖ├®tait lÔÇÖavant-dernier point de lÔÇÖordre du jour, avant le cocktail qui a ├®t├® lÔÇÖ├®pilogue dÔÇÖune longue c├®r├®monie de pr├®sentation des v┼ôux ayant commenc├® ├á 15h, et dont les temps forts ont ├®t├® : la lecture marathon, par Lazare Bela, Conseiller Technique num├®ro 2 au Minist├¿re des Finances, du Rapport g├®n├®ral des travaux de la Conf├®rence Annuelle des responsables des services centraux, d├®concentr├®s et ext├®rieurs du Minist├¿re des Finances pour lÔÇÖann├®e 2016 (du 4 au 5 f├®vrier) ;

la remise des cadeaux aux personnels en fin de carri├¿re ;

la remise des d├®corations aux personnels m├®ritants ;

le message de v┼ôux du Secr├®taire G├®n├®ral du Minist├¿re des Finances et le discours de cl├┤ture du Ministre des Finances.

Journ├®e du bilinguisme oblige, le Ministre Alamine Ousmane Mey a prononc├® un discours riche et dense en anglais et en fran├ºais. On retiendra de son propos, que lÔÇÖengagement et la d├®termination du personnel du Minist├¿re des Finances ont permis de braver les chocs exog├¿nes et les d├®fis multiples afin dÔÇÖobtenir les r├®sultats encourageants dans un environnement international et national loin dÔÇÖ├¬tre favorable. CÔÇÖest pourquoi le Ministre a adress├® ├á tout le personnel d├®di├® ses sinc├¿res f├®licitations.

F├®licitations aux Imp├┤ts, ├á la Douane et au Tr├®sor

Plus sp├®cifiquement, il a adress├® ses f├®licitations et ses encouragements au personnel de lÔÇÖadministration fiscale, pour les r├®sultats ├®logieux obtenus en d├®passant pour la troisi├¿me ann├®e cons├®cutive les objectifs fix├®s en termes de mobilisation des recettes fiscales non p├®troli├¿res : 1537 milliards de FCFA collect├®s, soit un taux de r├®alisation de 110%. Optimiser la mobilisation des ressources internes, ├®largir lÔÇÖassiette fiscale, moderniser lÔÇÖadministration, faciliter et simplifier les proc├®dures, sont aux yeux du Ministre, les cl├®s de lÔÇÖacc├®l├®ration de lÔÇÖ├®mergence de la part de lÔÇÖadministration fiscale. Nul doute que lÔÇÖam├®lioration du climat des affaires sur le plan fiscal constitue, a ajout├® le Ministre, un des d├®fis relatif au classement du Cameroun par le barom├¿tre du Rapport Doing Business de la Banque mondiale. Il a d├¿s lors engag├® lÔÇÖadministration fiscale ├á ┬½ analyser en profondeur les r├®sultats de cette ├®valuation afin de corriger les indicateurs sur lesquels nos performances sont en de├º├á des attentes ┬╗. A titre dÔÇÖillustration, il a indiqu├® que les d├®lais pour la d├®livrance des quittances m├®ritent une attention plus soutenue.

Alamine Ousmane Mey a ├®galement f├®licit├® lÔÇÖadministration des Douanes qui, dans un contexte s├®curitaire extr├¬mement difficile, a quasiment atteint lÔÇÖobjectif annuel en termes de recettes, soit plus de 675 milliards de FCFA. Occasion pour lui, de saluer tous les efforts en vue du d├®sengorgement du port de Douala et la s├®curisation de lÔÇÖespace ├®conomique national. Il a engag├® le Directeur G├®n├®ral des Douanes et son ├®quipe, ├á ├¬tre les ┬½ catalyseurs de lÔÇÖ├®mergence dans le domaine du num├®rique et de la d├®mat├®rialisation des proc├®dures pour davantage faciliter le commerce ext├®rieur ┬╗. Une rationalisation des d├®penses fiscales sera en faveur de lÔÇÖ├®volution de lÔÇÖassiette dans un contexte dÔÇÖouverture des ├®conomies, a-t-il expliqu├®, avant dÔÇÖinviter le DG des Douanes ├á galvaniser les effectifs pour relever les d├®fis ├á venir au rang desquels lÔÇÖentr├®e en vigueur de lÔÇÖAccord de partenariat ├®conomique que le Cameroun a sign├® avec lÔÇÖUnion europ├®enne.

SÔÇÖagissant de la Direction G├®n├®rale du Tr├®sor, le Ministre lui a ├®galement exprim├® sa satisfaction en ce qui concerne la gestion de la tr├®sorerie et le respect des d├®lais de paiement. Le Cameroun, a-t-il poursuivi, vient dÔÇÖop├®rer une entr├®e remarquable dans les march├®s financiers internationaux, ├á travers lÔÇÖ├®mission inaugurale dÔÇÖun Eurobond dÔÇÖun montant de 750 millions de dollars US. LÔÇÖorateur a aussi salu├® la gestion satisfaisante de la tr├®sorerie de lÔÇÖEtat malgr├® la forte pression, chaque fois que le Cameroun a d├╗ faire face ├á ses engagements au plan s├®curitaire.

D├®penser mieux

Pour acc├®l├®rer lÔÇÖ├®mergence et aller vers une administration dÔÇÖexcellence, Alamine Ousmane Mey a fait savoir quÔÇÖil faudra lever lÔÇÖhypoth├¿que li├® aux goulots dÔÇÖ├®tranglement qui peuvent exister dans le circuit comptable ; assurer le paiement dans les d├®lais aussi bien pour la d├®pense publique que pour les op├®rations en faveur des correspondants ;  diversifier le financement du budget de lÔÇÖEtat ; assurer le financement des PME et  la r├®forme du cr├®dit hypoth├®caire dans notre espace ├®conomique. Le Ministre des Finances a par ailleurs relev├® que lÔÇÖorganisation de la gestion budg├®taire sÔÇÖest poursuivie, car cÔÇÖest avec succ├¿s que le MINFI a op├®r├® le passage vers le deuxi├¿me triennat des programmes conform├®ment ├á la r├®forme du r├®gime financier de lÔÇÖEtat. Dans le cadre de cette m├¬me r├®forme, il a indiqu├® que la mise en place du contr├┤le de gestion a d├®marr├® dans certaines administrations et les travaux devant conduire ├á la transposition des directives de la CEMAC sur les finances publiques ont sensiblement avanc├®. Ces r├®formes, a prescrit le Ministre, devront voir leur mise en ┼ôuvre sÔÇÖacc├®l├®rer au cours de lÔÇÖexercice 2016. Les missions classiques de pr├®paration, dÔÇÖex├®cution et de contr├┤le budg├®taire doivent continuer de sÔÇÖex├®cuter de mani├¿re performante. La planification strat├®gique est, a-t-il pr├®cis├®, lÔÇÖinstrument qui permettra au MINFI dÔÇÖacc├®l├®rer lÔÇÖ├®mergence par une allocation efficiente et efficace des ressources publiques pour des d├®penses de qualit├®.

D├®penser mieux est le leitmotiv-cl├® dans un contexte de raret├® des ressources. La Direction G├®n├®rale du Budget en a lÔÇÖobligation et le devoir, a d├®clar├® le Ministre des Finances. A ce propos, il a demand├® que soit davantage renforc├®e la collaboration entre le Budget et le Tr├®sor afin dÔÇÖafficher une harmonie plus soutenue.

En ce qui concerne le suivi des entreprises du secteur public et parapublic, lÔÇÖobjectif majeur est la rationalisation des ressources allou├®es afin de garantir une contribution efficace de ces  entreprises ├á la r├®alisation des politiques publiques. La gestion rigoureuse du portefeuille des participations de lÔÇÖEtat doit ├®galement conduire, a dit le Ministre, ├á lÔÇÖacc├®l├®ration de lÔÇÖ├®mergence du Cameroun.

Conscient de la dynamique cr├®├®e par la r├®alisation des grands projets structurants, Alamine Ousmane Mey a soulign├® la n├®cessit├® dÔÇÖassurer le meilleur encadrement possible de notre endettement, actuellement ├á 25 % du Produit int├®rieur brut (PIB), pour que sa viabilit├® et sa soutenabilit├® ne soient jamais prises ├á d├®faut.

Les qualit├®s dÔÇÖune administration dÔÇÖexcellence

En outre, le Ministre des Finances a dit que la coordination de niveau strat├®gique devra davantage se nourrir dÔÇÖinformations en provenance des directions techniques afin dÔÇÖassurer la coh├®rence de toute lÔÇÖaction du Minist├¿re. Une administration dÔÇÖexcellence, a-t-il poursuivi, cÔÇÖest aussi bien la qualit├® des services vers lÔÇÖext├®rieur et le partage de lÔÇÖinformation ├á lÔÇÖint├®rieur. Ce partage dÔÇÖinformations, a-t-il ajout├®, est le socle dÔÇÖune communication de qualit├®. Faire et faire savoir, est la meilleure mani├¿re possible devant constituer la trame de fond de notre strat├®gie de communication, a conclu le Ministre sur ce point.

Ressources humaines : le red├®ploiement toujours attendu

Le sujet me tient ├á c┼ôur, a avou├® le Ministre, qui a rappel├® quÔÇÖil en a parl├® il y a un an ├á cette m├¬me occasion. Apr├¿s avoir affirm├® quÔÇÖil comprend le sentiment dÔÇÖimpatience qui anime certains, il a invit├® ses collaborateurs ├á garder confiance et de toujours faire preuve de r├®silience. Soyez rassur├®s que vous ne serrez pas d├®├ºus, a lanc├® le Ministre. Des propos qui ont provoqu├® une salve dÔÇÖapplaudissements dans la salle de 1 500 places du Palais des Congr├¿s de Yaound├®. LÔÇÖorateur a d├®voil├® avoir confi├® au Secr├®taire G├®n├®ral du MINFI la mission consistant ├á travailler pour un red├®ploiement du personnel dans un d├®lai contraignant.

Croissance robuste ├á pr├®server

Abordant la conjoncture d├®favorable qui ne risque pas de sÔÇÖinverser en 2016 dÔÇÖapr├¿s les pr├®visions du Fonds mon├®taire international, AlamineOusmane Mey a d├®clar├® quÔÇÖil est question de pr├®server un taux de croissance robuste du Cameroun qui se situe ├á 6%. Dans ce contexte, a-t-il  poursuivi, le MINFI continuera dÔÇÖapporter sa contribution ├á la r├®silience de lÔÇÖ├®conomie camerounaise. Revenant sur le th├¿me de la conf├®rence annuelle, il a dit que le MINFI sÔÇÖest engag├® ├á ├¬tre un acc├®l├®rateur de croissance, un travail de longue haleine car cÔÇÖest aujourdÔÇÖhui quÔÇÖil faut construire lÔÇÖ├®mergence du Cameroun envisag├®e ├á lÔÇÖhorizon 2035. Il a parl├® du ┬½ Lion Fighting Spirit ┬╗ qui habite d├®sormais chacun des personnels du MINFI, qualifi├® dÔÇÖambassadeurs de lÔÇÖexcellence du service public.

-Poign├®e de main du personnel aux Ministres pour leur souhaiter bonne ann├®e 2016.