BUDGET 2016 : LES PRESCRIPTIONS DU CHEF DE LÔÇÖETAT.

 

circulaire preparation budget 2016

 

Le pr├®sident de la r├®publique S.E. Paul Biya a sign├® le 13 aout 2015, la circulaire relative ├á la pr├®paration du budget de lÔÇÖEtat pour lÔÇÖexercice 2016. Plantant le d├®cor dÔÇÖentr├®e de jeu ; le chef de lÔÇÖEtat a indiqu├®  que ┬½ la pr├®paration du budget de lÔÇÖEtat pour lÔÇÖexercice 2016 d├®marre dans un contexte international marqu├® par la redistribution des vecteurs de la croissance mondiale ┬╗ qui ├®crit- il devrait, dÔÇÖapr├¿s les estimations du Fmi, passer de 3,4% en 2014 ├á 3,5% en 2015 et 3,8% en 2016. Au plan national, lÔÇÖenvironnement ├®conomique est marqu├® par la chute des cours du p├®trole  et des mati├¿res premi├¿res,  la guerre contre Boko Haram et lÔÇÖins├®curit├® transfrontali├¿re.
Malgr├® cette morosit├® constat├®e au plan mondial et national, le pr├®sident de la R├®publique prescrit au gouvernement de  garder le cap de la performance et de rester accroch├®  aux objectifs initiaux :    ┬½ Au cours de lÔÇÖann├®e 2016, a ÔÇô t- il instruit, lÔÇÖobjectif majeur demeure lÔÇÖacc├®l├®ration de la croissance ├®conomique , pour la rendre plus forte, durable, inclusive et g├®n├®ratrice dÔÇÖemplois, ├á travers notamment  la modernisation de lÔÇÖappareil de production, lÔÇÖam├®lioration de la productivit├®, de la comp├®titivit├®, de lÔÇÖacc├¿s au financement et du climat des affaires ainsi que la promotion de lÔÇÖ├®mergence des industries locales et la poursuite de la diversification de lÔÇÖ├®conomie ┬╗ .
    Le chef de lÔÇÖEtat demande ├®galement aux artisans de la pr├®paration du budget 2016 de veiller a lÔÇÖach├¿vement des grands projets structurants de premi├¿re g├®n├®ration ; dÔÇÖacc├®l├®rer la pr├®paration des grands projets de deuxi├¿me g├®n├®ration ; dÔÇÖacc├®l├®rer la mise en ┼ôuvre du plan dÔÇÖurgence triennal afin de dynamiser la croissance ; dÔÇÖacc├®l├®rer la mise en place des infrastructures relatives ├á lÔÇÖorganisation des coupes dÔÇÖAfrique de football 2016 et 2019 et de promouvoir la production, la consommation  et lÔÇÖexportation des produits locaux, afin de r├®duire  le d├®ficit de la balance commerciale.
    Dans cette optique, le chef de lÔÇÖEtat donne quelques orientations fermes devant gouverner  ├á lÔÇÖ├®laboration dudit budget. Les principales ├®tant notamment que lÔÇÖapproche de la budg├®tisation par programme devra se poursuivre et se consolider afin de permettre une meilleure efficacit├® de lÔÇÖaction publique ; les programmes eux-m├¬mes devront d├®couler des strat├®gies sectorielles ├®labor├®es sur la base  des objectifs d├®finis dans le Document de Strat├®gie pour la Croissance et lÔÇÖEmploi (DSCE).
Le pr├®sident de la R├®publique a une fois de plus soulign├®  la n├®cessit├® de renforcer la discipline budg├®taire.
En ce qui concerne la politique budg├®taire  ├á actionner pour atteindre les objectifs sus-indiqu├®s, le chef de lÔÇÖEtat instruit que celle-ci continue ┬½ dÔÇÖint├®grer lÔÇÖobligation de r├®sultat. Ceci induit naturellement quÔÇÖen mati├¿res de recettes, lÔÇÖobjectif  principal  demeure la mobilisation optimale des ressources budg├®taires  internes non p├®troli├¿res  et leur s├®curisation ainsi que la rationalisation et la maitrise des r├®gimes fiscaux  incitatifs ┬╗.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *