Un coup de pouce ├®tatique ├á la bourse des valeurs mobili├¿res

Le Minist├¿re des Finances organise sur lÔÇÖ├®tendue du territoire national du 27 juillet au 25 ao├╗t 2015, ┬½ la caravane culturelle de la bourse ┬╗, ├á lÔÇÖintention des entreprises et des investisseurs locaux. La campagne vise ├á encourager les investisseurs et les entreprises ├á effectuer des op├®rations sur la Douala Stock Exchange (Dsx), la bourse des valeurs mobili├¿res du Cameroun.

Ainsi, pendant un mois, les responsables et les agents de la Direction G├®n├®rale du Tr├®sor sillonneront le pays afin de donner aux op├®rateurs ├®conomiques les cl├®s de lÔÇÖacc├¿s au match├® financier local, dont les taux sont attractifs, et les avantages et les opportunit├®s en mati├¿re de notation et de mobilisation des ressources comp├®titifs. Pendant un mois, ce moyen de financement alternatif de lÔÇÖ├®conomie et des entreprises sera pr├®sent├® ainsi que les mesures dÔÇÖaccompagnement mises en place par lÔÇÖEtat, afin dÔÇÖencourager les investisseurs qui accepteront de sÔÇÖy engager.

Depuis le mois de mars 2015, plus pr├®cis├®ment lors de la tenue de lÔÇÖ├®dition 2015 du Cameroon Business Forum (CBF), le Ministre des Finances Alamine Ousmane Mey, a promis de redynamiser le march├® boursier national question de permettre aux Pme de disposer de moyens de financements alternatifs et de diversifier les sources de mobilisation des fonds. Et dÔÇÖautre part pour la bourse de Douala, il sÔÇÖagit de la faire conna├«tre davantage et dÔÇÖy emmener le plus grand nombre dÔÇÖentreprises.

Car, jusquÔÇÖici, les introductions boursi├¿res organis├®es jusquÔÇÖ├á pr├®sent sont le fait de lÔÇÖEtat. Une d├®marche souvent d├®cri├®e par le r├®gulateur, la Commission des march├®s financiers du Cameroun (Cmf). Les entreprises publiques ou priv├®es, rechignent encore ├á postuler sur le march├® financier.

Pourtant, les entreprises aussi bien du secteur public que du priv├® nÔÇÖont de cesse de se plaindre des difficult├®s dÔÇÖacc├¿s aux financements dans les banques classiques. La Douala Stock Exchange nÔÇÖenregistre que trois entreprises cot├®es depuis 2006, pour une capitalisation boursi├¿re dÔÇÖun peu plus de 500 milliards de Fcfa.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *