Financement
30 milliards pour la relance de Camair-co
Cet argent servira notamment ├á lÔÇÖacquisition de nouveaux ├®quipements.
LÔÇÖEtat du Cameroun est r├®solument d├®cid├® dÔÇÖemprunter le vol de Camair-co pour la destination de lÔÇÖ├®mergence en 2035. CÔÇÖest la le├ºon que lÔÇÖon peut tirer de la convention de pr├¬t de 25 milliards de FCFA qu’ont sign├® le 16 juin 2015 le ministre des finances Alamine Ousmane Mey et le directeur g├®n├®ral de la compagnie a├®rienne nationale Camair-co, Nana Sandjon au titre dÔÇÖemprunteur et comme pr├¬teur les directeurs g├®n├®raux dÔÇÖun pool bancaire ( Ecobank Cameroon, CBC, UBC) . Parmi les 25 milliards, 22.5 milliards seront consacr├®s ├á lÔÇÖinvestissement et 2.5 milliards au fonctionnement. Une enveloppe de 5 milliards est annonc├®e pour renforcer le fonds de roulement de la compagnie nationale. Au final, le pr├®sent pr├¬t est bas├® sur un montant de 30 milliards.
LÔÇÖEtat a pris des mesures pour assurer une gestion optimale de ces financements. Apr├¿s avoir fait un diagnostic sur les besoins de la compagnie, le Dg de Camair-co conna├«t bien les priorit├®s. “Cet argent nous permettra dÔÇÖacqu├®rir dÔÇÖautres appareils pour palier au probl├¿me dÔÇÖannulation en cascade des voyages” a-t-il expliqu├®.
Le r├¬ve de lÔÇÖEtat du Cameroun est selon le Ministre des finances de voir “voler plus haut et plus loin la compagnie nationale “. Alamine Ousmane Mey a par cons├®quent invit├® les responsables de Camair-co ├á doubler dÔÇÖefforts afin dÔÇÖatteindre les objectifs vis├®s ├á savoir satisfaire les clients et r├®sister ├á la concurrence qui devient accrue dans le secteur. De plus, le Minfi, nÔÇÖa pas h├®sit├® ├á rappeler au Dg de “respecter ses engagements dans un contexte marqu├® par la raret├® de ressources”.  Pour sa part, Nana Sandjon sÔÇÖest voulu rassurant  sur la bonne gestion des ressources mises ├á sa disposition.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *