Mitsuhiro Furusawa f├®licite les autorit├®s camerounaises

IMG DGA FMI 350 1Le directeur g├®n├®ral adjoint du Fonds mon├®taire international se r├®jouit de la bonne collaboration entre le Cameroun et lÔÇÖinstitution financi├¿re.

Bien que s├®journant au Cameroun pour la premi├¿re fois, Mitsuhiro Furusawa est arriv├® ├á Yaound├® mercredi 13 septembre avec une bonne appr├®ciation des plus hautes autorit├®s camerounaises. SÔÇÖexprimant sur les enjeux de sa visite dans notre pays, le directeur g├®n├®ral adjoint du Fonds mon├®taire international (FMI) a laiss├® entendre que les efforts fournis par notre pays sont ├á encourager. Il a notamment fait un clin dÔÇÖ┼ôil aux autorit├®s en charge du pilotage de la coop├®ration ├®conomique. A en croire le directeur g├®n├®ral adjoint du FMI, cette coop├®ration avec le gouvernement camerounais va se poursuivre.

Arriv├® au Cameroun mercredi 13 septembre, Mitsuhiro Furusawa a ├®t├® accueilli ├á sa descente dÔÇÖavion par le ministre des Finances, Alamine Ousmane Mey. Ce jeudi 14 septembre 2017, le directeur g├®n├®ral adjoint du FMI sÔÇÖentretient conjointement avec le ministre des Finances et celui de lÔÇÖEconomie, de la Planification et de lÔÇÖAm├®nagement du territoire. Le directeur g├®n├®ral adjoint sera ├®galement re├ºu en audience par le Premier ministre, chef du gouvernement, Phil├®mon Yang. DÔÇÖautres entretiens sont notamment avec le gouverneur de la Banque des Etats dÔÇÖAfrique centrale, Mahamat Abbas Tolli ; les membres des commissions des finances et du budget des deux chambres du parlement camerounais et le secteur priv├®.

IMG DGA FMI 350 2Vendredi 15 septembre, Mitsuhiro Furusawa animera une conf├®rence sur les relations entre le Cameroun et le Fonds mon├®taire international. Occasion pour lui de revenir certainement sur lÔÇÖaccord de 666,2 millions de dollars allou├®s au Cameroun en juin dernier au titre de la facilit├® ├®largie de cr├®dit. Il faut pr├®ciser que ce programme triennal vise ├á r├®tablir la viabilit├® budg├®taire et financi├¿re et ext├®rieure du Cameroun. Il est aussi question de promouvoir une croissance g├®n├®ralis├®e dÔÇÖemplois tir├®e par le secteur priv├®.