Le service informatique et comptable de la Trésorerie générale de Yaoundé a pris feu dans la nuit du 24 juillet 2020. On ne note aucune perte en vie humaine mais de nombreux dégâts matériels.

La Trésorerie Générale de la circonscription du centre à Yaoundé a été victime d’un incendie dans la nuit du vendredi, 24juillet 2020. Localisé au niveau de son service informatique et comptable, le bilan affiche d’importantes pertes en biens matériels et documents physiques partis en fumée.

Informé de cette situation, le Ministre des Finances Louis Paul MOTAZE a vite fait de se rendre sur le lieu du sinistre le lendemain, en matinée pour s’enquérir de la situation. Au terme de cette inspection, au cours de laquelle le MINFI a pu toucher du doigt les dégâts, il a félicité la prompte réaction des militaires de garde et des sapeurs-pompiers appelés par ces derniers et grâce à qui les flammes ont été maitrisées. « Des mesures sont en train d’être prises pour un remplacement dès ce jour, 25juillet 2020, des principaux matériels et équipements ainsi que du rétablissement par les services compétents de ENEO du circuit électrique. Une enquête par les services compétents permettra de déterminer les causes exactes de cet incendie » a annoncé le communiqué du MINFI commis à cet effet. Il a par ailleurs rassuré l’opinion que toutes les dispositions sont prises pour une reprise normale du service le lundi 26 juillet 2020.

Le Trésorier Payeur Général (TPG) a indiqué que l’incendie qui a eu lieu dans la nuit de vendredi dernier n’a pas impacté négativement sur le service public. A cet effet le TPG a annoncé que « Le Ministre des Finances a pris des dispositions utiles pour que le service public puisse continuer. Nous avons renouvelé le serveur, nous avons renouvelé l’onduleur, toutes les machines sont déjà opérationnelles ». Pour ce qui est des salaires dont le payement a été effectif le 26 juillet 2020, « le Ministre des Finances a demandé qu’on mette à notre disposition la totalité des salaires de la circonscription financière et ils sont en train de prendre de l’argent pour aller dans les différentes villes », rassure Emmanuel AHOWE MOUSSIMA.